Votre région achète-t-elle “local” ?

Après les régions Auvergne-Rhône-Alpes et Normandie, c'est au tour de  la région PACA de promouvoir la "préférence régionale" dans les marchés publics. Ces trois régions souhaitent pouvoir attribuer entre 70 % et 90% de leurs marchés à des acteurs locaux à l'horizon 2020.

Or, la préférence locale se heurte au principe d’égalité de traitement entre les candidats dès le premier euro dépensé. L'état actuel du droit ne permet pas d’attribuer les marchés publics sur la base d'une préférence locale ou nationale ! Néanmoins, il existe des exceptions et des aménagements pour favoriser l'accès des PME locales à la commande publique.

Les tendances du "consommer local" et du "circuit court" existent donc bel et bien dans la commande publique. Dans ce contexte, nous avons voulu chiffrer cette consommation locale à partir de notre expertise des marchés publics.

Les cartes interactives élaborées dans cet article permettent de visualiser géographiquement les résultats de marchés publics en comparant la localisation de l’acheteur à celle du titulaire.

La Réforme des régions : Un tracé plus cohérent ? 

(Survolez les cartes avec votre souris ou touchez-les si vous êtes sur mobile)

Nouvelles régions

 

Anciennes régions

Taux de marchés attribués localement :
0%
 
10%
 
20%
 
30%
 
40%
 
50%
 
60%
 
70%
 
80%
 
90%
 
100%
 
Taux de marchés délocalisés :
5 % 15 % 25 %

Les deux cartes ci-dessus représentent les mêmes données (nouveau tracé 2016 et ancien tracé). L'étude se base sur les résultats de marchés publiés du 01/09/2015 au 31/08/2016.

La dépendance francilienne

Premier constat en survolant la carte, les régions attribuent très majoritairement leurs marchés aux entreprises d'Île-de-France lorsqu'ils ne sont pas décernés à des acteurs de leur territoire. C'est un résultat peu étonnant mais qui montre la richesse en terme d'acteurs économiques et l'emprise sur la commande publique de Paris et sa grande couronne.   

Auvergne-Rhône-Alpes, l’alliance logique

L’ancienne région Auvergne attribuait 50% de ses marchés aux acteurs locaux, le reste partait, en grande partie, à destinations des entreprises rhônalpines. Sa fusion avec la région Rhône-Alpes renforce donc logiquement la “préférence locale” existante avec 73% d’achats régionaux. Seule la région Corse, hors DOM-COM, fait mieux avec 83% des marchés attribués localement.

Bourgogne-Franche-Comté, des bénéfices pas encore visibles

La réforme territoriale n'a pas eu d'impact direct sur la commande publique locale de la Bourgogne-Franche-Comté. Son taux à tout de même grimpé de quelques points mais le bénéfice est moins visible que pour les autres régions réformées. La Bourgogne-Franche-Comté, coincée géographiquement entre Paris, Lyon et Strasbourg, ne possède pas de métropole et naît avec un fort handicap. Cependant, nous ne pouvons pas nous baser uniquement sur la commande publique locale (qui pour rappel n'est pas un critère de sélection) pour juger de la cohérence d'une fusion. D'autres critères la justifient et permettront peut-être de renforcer plus visiblement les interactions économiques, et avec elles, la commande publique locale.  

Affinités et dépendances interdépartementales

 
Taux de marchés attribués localement :
0%
 
10%
 
20%
 
30%
 
40%
 
50%
 
60%
 
70%
 
80%
 
90%
 
100%
 
Taux de marchés délocalisés :
5 % 15 % 25 %

Pour observer plus précisément les interactions et l’achat public local, voici la même carte mais à l’échelle départementale.

Un taux élevé d’achats locaux s’explique par la quantité d’acteurs économiques présents sur le territoire et leur diversité. Avoir une grande métropole dans son département constitue un avantage certain, et cela se vérifie sur la carte. Cependant certains départements, dont le chef-lieu est absent du top 100 des plus grandes villes françaises, se démarquent. C’est le cas de l’Aveyron, du Cantal, de la Vendée et des Landes.

En examinant les arcs, on remarque la forte dépendance qu’ont certains départements avec leurs voisins. C’est le cas notamment de l’Ain qui attribue plus de 30% de ses marchés au Rhône, du Tarn-et-Garonne qui fait essentiellement ses courses en Haute-Garonne ou encore de la Meuse qui se partage entre la Meurthe-et-Moselle et la Moselle.     

Zoom sur l'Île-de-France

 
Taux de marchés attribués localement :
0%
 
10%
 
20%
 
30%
 
40%
 
50%
 
60%
 
70%
 
80%
 
90%
 
100%
 
Taux de marchés délocalisés :
5 % 15 % 25 %

Pesant pour près d'un quart des marchés publiés français, l'Île-de-France constitue un cas à part. La région décerne 71 % de sa commande publique à ses entreprises, 3ème au classement hors DOM-COM. Pourtant, on constate sur cette carte que les départements franciliens affichent des scores très faibles en terme d'achat local et se situent à la fin du classement avec une moyenne de 22% seulement ! Cela peut s'expliquer par des interactions renforcées entre eux mais peut-être aussi par une répartition géographique inégale de la spécialisation des entreprises.

Source des données

Cette datavisualisation a été élaborée à partir des résultats de marchés publiés au BOAMP sur la dernière année (01/09/2015 au 31/08/2016). Cela représente 122 446 résultats dont ont été exclus les marchés attribués à l’étranger et les marchés infructueux.

Si vous souhaitez de plus amples informations sur la commande publique, retrouvez-nous sur j360.info

Dernières actualités

Les PME sont-elles les grandes exclues des PPP et des CREM ?

Les PME sont-elles les grandes exclues des PPP et des CREM ?

Alors que depuis 2016 au moins 10% de la réalisation d’un marché de partenariat doit être réservée aux PME, celles-ci parviennent-elles réellement à « percer » et à gagner des contrats dans ces projets ?

L'insertion dans les marchés publics

L'insertion dans les marchés publics

La commande publique privilégie t-elle l'insertion des personnes éloignées de l'emploi ?

Belgique, Luxembourg, Suisse : des marchés à prospecter !

Belgique, Luxembourg, Suisse : des marchés à prospecter !

Vous envisagez de vous développer à l’étranger : pourquoi ne pas vous tourner vers nos trois pays voisins francophones ?

La commande publique au service du territoire

La commande publique au service du territoire

30 projets d'aménagement qui vont voir le jour... bientôt

Les opportunités du Grand Paris Express

Les opportunités du Grand Paris Express

Le Grand Paris Express c’est le plus grand chantier d’Europe et sans doute l'un des plus grands projets mondiaux d’infrastructures.

Dans "Dataviz"

L'insertion dans les marchés publics

L'insertion dans les marchés publics

La commande publique privilégie t-elle l'insertion des personnes éloignées de l'emploi ?

La commande publique au service du territoire

La commande publique au service du territoire

30 projets d'aménagement qui vont voir le jour... bientôt